Stefan Chaligne Wine Review Blog

Covering spectacular wineries and exquisite wines. More »

French Wines

Burgundy, Domaine Dujac... More »

Italian Wines

Tuscany, Argiano... More »

 

Morey-Saint-Denis 1er Cru les Monts Luisants

Le fait de posséder sa vigne, aussi petite soit-elle est frappé d’une symbolique très forte. Quand on ne pratique aucun travail manuel, c’est un peu une seconde naissance, comme si votre inconscient vous donnait l’illusion que de la propriété au travail de la vigne il n’y avait qu’un pas. Le propriétaire de la vigne, même s’il n’y entend pas grand-chose est prisonnier de cet amalgame. Quand il offre son vin à ses amis il est tout à la fois : agriculteur, viticulteur, encaveur, œnologue et pour finir consommateur. C’est grotesque mais c’est comme ça. Le complexe de ne pas avoir de lien à la terre est pour le citadin comblé d’un seul coup et lui donne une nouvelle dimension dont il ne cesse de s’enorgueillir. J’ai été frappé par ce syndrome et je dois faire beaucoup d’efforts pour ne pas m’attribuer le talent de la famille Seysses. Elle ne m’en voudra pas car, après tout, c’est le seul transfert de personnalité dont je souffre et donc une belle forme d’hommage à leur succès sur tous les continents.

Stefan Chaligne Wine Blog - Morey-Saint-Denis

Je suis donc micro copropriétaire d’une parcelle de Monts Luisants vinifiée par Dujac et mise en bouteille au domaine. Chaque année, au lieu de recevoir un vulgaire bout de papier en guise de dividende, je vais au domaine collecter le produit de ma vigne sous la forme de quelques merveilleuses bouteilles. Ce plaisir intense de rentrer chez soi, le coffre chargé du produit de la terre après avoir parcouru les quelques rangs de vigne de la partie haute du coteau de Morey-Saint-Denis je ne le partagerai avec nul autre : c’est un voyage initiatique, un rituel.

Je remercie Jérémy Seysses, fils de Jacques et Rosalind, d’accepter de présenter les Monts Luisants et de m’épargner une analyse qui dépasse mes compétences :
‘’ La parcelle est située sur le village de Morey-Saint-Denis. Il s’agit d’un lieu-dit en haut de coteaux, classé premier Cru, situé entre 300 et 340 mètres d’altitude, exposé plein est. Les sols sont principalement composés de grèzes litées, avec un fort taux de calcaire actif.

Cette situation contribue à une maturation facile des raisins tout en conservant énormément d’acidité, une qualité pour les blancs. L’état sanitaire des raisins est toujours impeccable car les sols sont très drainants et peux fertiles.
La parcelle exploitée par le Domaine Dujac est entièrement plantée en Chardonnay et conduite en agriculture biologique et biodynamique.

En vinification les raisins sont foulés aux pieds avant pressurage, débourbés pendant 24 heures puis entonnés. Les fermentations se font avec des levures indigènes. La proportion de fûts neufs est inférieure à 15 %. L’élevage est minimal, avec peu de batonnages et de soutirage. La mise en bouteille s’effectue après 16 mois d’élevage environ.

Stefan Chaligne Wine Blog - Dujac Les Monts Luisants 1er Cru

Les vins des Monts Luisants sont typiquement puissants, définis par une forte minéralité et une acidité prononcée. Miel, agrumes, tilleul et anis font partie des arômes récurrents de ces vins. La minéralité leur confère beaucoup de longueur.

2008 : Un millésime frais et une vendange tardive, tout à la fin du mois de Septembre. Le vin est fin, élégant, très concentré car la récolte est petite. Très citronné, beaucoup d’énergie, très bel équilibre, c’est un très beau millésime avec un beau potentiel de garde.

2009 : Un millésime en contraste avec le précédent, très solaire, avec une récolte plus importante. Le vin est riche, avec un alcool un peu plus élevé que d’habitude. Arômatiquement, il y a un caractère de fruits confits, de fenouil, mais l’acidité et la minéralité sont des constantes pour ce cru et le vin reste équilibré.’’

Le Domaine Dujac

L’initiation au vin relève d’une courbe d’apprentissage : si vous buvez beaucoup vous apprenez beaucoup, entendu qu’il s’agit de variété et non de quantité ! Il est possible d’accélérer les choses en multipliant les séances de dégustations mais votre foie en ressort rarement intact. De mon côté, j’ai trouvé mon bonheur en Bourgogne et par facilité autant que par goût je me suis longtemps cantonné au merveilleux Domaine Dujac. Pourquoi quitter les jardins d’Eden quand vous avez la chance d’y être initié ?

L’amitié entre les familles Seysses et Chaligné remontent à plus de soixante ans à une époque où le jeune Jacques, brillant skieur arpentait les pistes de ski avec mon père Jean-Claude, d’une dizaine d’années son ainé, sous le regard bienveillant de leurs parents respectifs. De nos jours, je passe en famille à Morey-Saint- Denis retirer les quelques bouteilles issues d’une parcelle vinifiée par Dujac et prendre la mesure du futur millésime. Je profite aussi de l’occasion de retrouver les Seysses dont la famille s’est considérablement agrandie : Alec, Jérémy et sa femme Diana travaillent sur le domaine alors que Paul développe une chaine de restauration rapide.

Le Domaine Dujac est situé en Bourgogne sur la commune de Morey-Saint-Denis entre Chambolle-Musigny et Gevrey-Chambertin. Cette zone appelée Côte de Nuits est une des subdivisions les plus prestigieuses du vignoble bourguignon.

Wine Blog Image - Monts Luisants Dujac

Le domaine est fondé par Jacques Seysses en 1967. Jacques n’était pas un élève model, par contre il aimait la belle vie et fut très tôt initié au vin et aux grandes tables par son père Louis, président des biscuits Belin et surtout du très prestigieux club gastronomique ‘le club des cents’. Très vite Jacques fit comprendre à son père qu’il ne ferait pas de lui un banquier et que seule la vigne le passionnait. En 1965, à l’âge de 25 ans, grâce à un ami de son père, Jacques devint associé du très beau Domaine de la Pousse d’Or à Volnay. Mais l’ambition de Jacques était de conduire sa propre exploitation et l’opportunité se présenta 2 ans plus tard, fin 1967 : Jacques put se porter acquéreur à Morey-Saint-Denis du Domaine Marcel Graillet, domaine qui s’étendait sur 4,5 ha couvrant les plus belles appellations de la commune, Clos de la Roche et Clos Saint-Denis.

En moins de 30 ans, Jacques avec l’aide de son épouse Rosalind, parvint à rejoindre la super élite des domaines bourguignons. Aucun domaine n’a atteint un tel niveau de réputation si rapidement, d’autant plus que le domaine précédent n’intégrait ni le processus complet de vinification, ni la mise en bouteille.

Aujourd’hui le Domaine compte environ 16ha avec la récente addition du prestigieux Vosnes-Romanée 1er cru Les Malconsorts. Les Grands Crus reçoivent 100% de fûts neufs et les Premier Cru 50%.
Jacques Seysses est un adepte et un précurseur de l’agriculture biologique et biodynamique. Il n’utilise aucun produit chimique de synthèse et les désherbants ont été bannis. Au moment de la vendange le domaine utilise plus de personnel afin d’optimiser la qualité du triage. Jacques privilégie la vendange entière : il considère que la rafle absorbe les tanins durs et augmente la complexité du vin. La robe devient plus claire, le degré alcoolique diminue et le côté floral augmente.

La fermentation dure 10 à 15 jours et l’élevage en fûts environ 15 mois. Les vins ne sont pas filtrés. Ils sont disponibles deux après la récolte.
Jacques et son équipe privilégie le maximum de fruit et les tanins soyeux à la puissance. Ses vins sont élégants et complexes dans le respect de la matière première que lui donne la nature.

Argiano – Solengo IGT 1997

Parfois le vin est une trace de plus dans la démarche qui consiste à fixer un moment mémorable. Cette bouteille est associée à un ami romain issu d’une grande famille proche du Vatican depuis des siècles. Gianni est doté à la fois d’une grande distance vis-à-vis des choses et d’une générosité sans pareil qui lui permettent de vous faire un somptueux cadeau comme si de rien n’était. Pour me remercier d’avoir favorisé un rendez-vous pour l’un de ses jeunes cousins qui cherchait un stage il m’offrit nonchalamment une caisse de Solengo 1997 que je remisais avec précaution dans ma cave.

Solengo IGT 1997

Quelques jours plus tard, mon épouse se lançait dans une longue préparation d’un fameux Osso Buco et je décidais que c’était là l’occasion rêvée d’inaugurer cette caisse de vin local italien. Comme vous l’aurez compris mon bagage en matière de vin toscan est plus que mince. Le choc fut à la mesure de mon immense ignorance : ce vin combinait concentration et finesse dans un équilibre alors inconnu pour moi. Emerveillé, je suggérais à mon épouse d’enchainer les recettes italiennes si bien que la caisse de Solengo fut engloutie en quelques semaines. L’idée de ne pouvoir renouveler cette fête me semblait inacceptable et je décidais donc de partir en quête de la même bouteille du même millésime.

Après une brève recherche, je compris que le prodigue Gianni n’avait pas choisi cette bouteille au hasard : la propriété d’Argiano est un bijou médiéval posé dans la sublime campagne toscane de la région de Montalcino près de Sienne. La villa qui surplombe le domaine de 48 hectares remonte à la renaissance et fut la propriété d’une grande famille de Sienne, les Pecci. Le travail de la vigne remonte au 16ème siècle à une époque où elle n’avait pour seule vocation que de satisfaire ses propriétaires. Aujourd’hui, propriété de la Comtesse Cinzano, le domaine continue d’être géré dans l’esprit de la tradition avec les techniques modernes de notre temps.

Le Solengo, ‘sanglier solitaire’ en Toscan, est le résultat de la combinaison de 3 cépages : 45% de Carbenet Sauvignon, 30% de Merlot et 25% de Syrah. Après la vendange les 3 cépages sont fermentés séparément dans des cuves inox durant 12à 16 jours. La fermentation malolactique est conduite immédiatement après la fermentation alcoolique afin d’augmenter la souplesse des tanins et du fruit. Le vin est élevé en fûts neufs d’origine française durant 15 à 17 mois. Le mélange des cépages se fait à la fin du mois de mai. Le vin est mis en bouteille en juillet, sans filtration, ce qui, en principe augmente son coté aromatique.

Le choix du millésime 1997 n’était pas un hasard non plus. Ce millésime est considéré comme exceptionnel et de ce fait il est quasi impossible d’en trouver. A près 7 mois de recherche en Europe, je finis par trouver 2 caisses que je commandais dans la foulée. L’ouverture de la 1ére bouteille fut à la hauteur de mes espoirs même si un début de déclin semble perceptible. Une bonne excuse pour ne pas transformer ces bouteilles en objet de contemplation. Merci Gianni !